BURKINA FASO: LES FEMMES FONT L’ETAT DES LIEUX DE LEUR PARTICIPATION A LA GOUVERNANCE POLITIQUE

0

Le Ministère de la Femme et de la Solidarité Nationale et de la Famille à organisé un panel autour du thème : Les défis de l’application de la loi sur le quota genre : Quelles stratégies pour un meilleur accès des femmes aux postes électifs » . A l’occasion de la journée Internationale dédiée à la femme , les femmes du Burkina Faso marquent un arrêt pour identifier leurs préoccupations et formuler des recommandations pour une meilleure représentation.

Au Burkina- Faso, les femmes sont sous représentées à toutes les instances de la gouvernance malgré leur nombre ( 51, 7 % ) et de l’important rôle qu’elles jouent dans la vie socio-économique. Ce panel qui est une activité majeure , à l’occasion de la 161ème Journée Internationale de la femme devrait permettre de cerner les problématiques des inégalités entre les hommes et les femmes . Les communications sur les défis de l’application de la loi quota genre et sur l’autonomisation socio-économique inclusive , ont permis aux femmes venues de toutes les régions du Burkina Faso non seulement de faire ressortir les défis mais aussi de susciter une prise de conscience collective sur les conséquences de la non implication des celles ci dans la diverses instances décisionnelles .

En vue de susciter la réflexion sur la situation , le Burkina Faso commémore cette la 161ème Journée internationale de la femme conjointement avec le 5ème forum national des femmes sous le thème : « La participation de la femme à la gouvernance : état des lieux , défis et perspectives ». L’ objectif à terme est de définir des stratégies afin d’accroitre la participation des femmes à la gouvernance politique , administrative et économique .

« La loi sur le quota genre est très importante, et nous voulons par cette communication passer le message ,qu’il est important que cette loi soit votée pour que les femmes aient une meilleure présentativité dans les sphères de décisions » a dit Marie Laurence Ilboudo MARCHAL Ministre de la femme, de la solidarité Nationale et de la famille .Il est très important que 52% de la population soit prise en compte dans la participation inclusive au développement du pays a t-elle expliqué.

Les conclusions qui seront issues de ce panel ainsi que celles recueillis lors des Fora régionaux seront soumises au Président du Faso le 08 mars 2018 à l’occasion du dialogue direct .

Fiakofi Kossi (stagiaire).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.