Législatives au Rwanda : Juvénal Nkusi, mémoire vivante du Parlement post-génocide

0
Membre de toutes les législatures depuis la fin du génocide, ce député du Parti social-démocrate a choisi de ne pas se représenter. Portrait d’un personnage clé de l’histoire du Parlement rwandais.

 

Il n’est certainement pas le nom le plus connu de la scène politique rwandaise. Pourtant, du haut de ses 63 ans, ce gaillard au physique imposant et à la démarche claudicante salue à tour de bras anciens députés et connaissances du milieu politique lorsqu’il débarque sur la terrasse de Chez Lando. Voisin de l’établissement, ce vétéran de la politique rwandaise est un habitué de ce lieu réputé de Kigali. Un geste de la main, un hochement de tête, l’homme donne l’impression de connaître son monde.

C’est le genre de député qui a presque plus de poids que certains ministres

« C’est une terreur, tout le monde le respecte. C’est le genre de député qui a presque plus de poids que certains ministres. Il a le recul historique, la connaissance du passé et la légitimité de sa longévité », explique Jean-Paul Kimonyo, politologue rwandais et conseiller à la présidence. « Ce n’est pas à moi de dire si je suis une terreur », répond le principal intéressé dans un sourire.
Un quart de siècle sous les couleurs du PSD

Après 24 ans au Parlement, Juvénal Nkusi a choisi de ne pas briguer un nouveau mandat lors des législatives qui se sont déroulées le 3 septembre. « 60% de la population a moins de 25 ans. À mon âge, il commence à y avoir un problème de représentativité », commente-t-il sobrement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.