Musique : Fély’s confirme avec la Confirmation

0

L’artiste musicienne Félicité SOMDA alias Fély’S est originaire de Ouessa et couturière de profession. Ancienne académicienne de Faso Academy et très passionnée de musique sensuelle, la jeune femme sort un deuxième album baptisé « la confirmation ». Un album constitué de huit titres qui aborde des thèmes d’amour. L’artiste dit être par cette œuvre la concrétisation de la prédication de son géniteur qui a toujours prédit qu’il aura un artiste dans sa famille. Elle se dit également fière de la réalisation de cette œuvre discographique à « valeur inestimable ».

Fasopic (FP) : met-nous au parfum de ton actualité.

Fely’s(FS) : Fely’s est présentement en plein promo de mon tout dernier album qui est baptisé « la confirmation »

FP : pourquoi « la confirmation » comme nom de ton album ? Doutais-tu de cet album ?

FS : « confirmation » comme nom d’album parce que c’est une prophétie de mon père qui s’est réalisée dans ma vie. Mon papa disait qu’il allait avoir une artiste dans sa famille et voilà je suis devenue une artiste musicienne. J’ai un premier album ensuite un second et voilà que je suis au troisième et j’ai jugé de le baptiser ainsi. La prédiction de mon père s’est donc réalisée. Je ne doutais pas du tout de cet album.

FP : dans quelles conditions ton équipe et toi l’aviez-vous réalisé ?

FS : nous l’avions réalisé dans de très bonnes conditions. L’esprit dans laquelle nous avions travaillé c’est un esprit de vainqueur, de confirmation. Quand vous aller écouter vous constaterez que tout ce qui figure dans l’album est confirmé.

FP : combien a couté la production de cette œuvre ?

FS : vraiment par rapport à cet album je ne pourrai pas mettre de prix ça nous a couté la nivaquine. Tout ce que je peux ajouter c’est qu’on a pu travailler on a pu le mettre sur le marché du disque et je pense que c’est l’essentiel.

FP : peut-on vivre de la musique au Burkina Faso. Quel type de difficultés rencontres-tu ?

FS : vivre de la musique au Burkina je dirai que c’est possible si tu arrives à t’imposer si tu te donnes à fond. Les débuts sont compliqué mais quand tu arrives à t’imposer c’est possible je vois qu’au Burkina ici on voit le King on voit plein d’artiste qui arrive à vivre de la musique. Moi je ne dirai pas que je n’arrive pas à vivre de ma musique car j’arrive à vivre de ma passion. Les difficultés que je rencontre ce sont les même que l’on rencontre au quotidien. Du coté artiste féminin les gens nous juge mal. Ils disent que les filles ou femmes artistes sont frivoles, sont un peu faciles. C’est l’une des difficultés que je rencontre alors que tout le monde n’a pas les mêmes manières de voir les choses. Il y a des gens qui sont venu dans la musique par passion, et il y a d’autres qui sont venus pour chercher autre choses. Mais moi je suis venu dans la musique par passion

FP : que nous réserve Fely’s dans les jours à venir ?

FS : vous n’allez pas le croire il y a plein de surprise à venir. L’album est sorti, la dédicace a été faite mais nous n’allons pas nous limiter aux villes nationalement connue pour la promo. Nous allons faire une tournée également dans le pays et des surprises vous n’allez pas en manquer.

Mireille BAILLY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.