Une nouvelle tête à la présidence de la CODER

0

La cérémonie de passation de charges de la CODER (Coalition pour la Démocratie et la Réconciliation Nationale) s’est déroulé le samedi 8 septembre 2018 à Ouagadougou. Amadou Traoré a passé le témoin au Dr Ablassé Ouédraogo pour un mandat de six (06) mois.

Conformément l’adage « quand un chef s’en va, un autre le succède ». Amadou Traoré, après avoir passé trois mois à la présidence de la CODER (Coalition pour la Démocratie et la Réconciliation Nationale), a cédé son fauteuil au Dr Ablassé Ouédraogo pour conduire les reines de cette coalition. La cérémonie de passation de charges a lieu le samedi 8 septembre 20018 à Ouagadougou.

Le président sortant, Amadou Traoré

Selon, le président sortant, Amadou Traoré, le 10 mars 2018 quand le bureau qu’il présidait a pris fonction il s’était donné comme mission premièrement la vulgarisation du Mémorandum et son appropriation par les populations du Burkina FASO et deuxièmement comme priorité expliqué son choix pour la justice traditionnelle comme voie appropriée de règlement global des problèmes posés pour parvenir à la réconciliation. « Au regard de la brièveté du temps et des autres contraintes, tout n’a pas été effectif » a révélé Amadou Traoré. Cependant comme la CODER est une continuité, il dit être sûr que le nouveau bureau fera de son mieux possible et a rassuré quant à sa disponibilité à l’accompagner chaque fois que de besoin.

Pour le Dr Ablassé Ouédraogo, cet évènement n’est pas seulement une cérémonie de passation de charges. Il marque le début d’une ère nouvelle et constitue une victoire sur le scepticisme et la fatalité. C’est pourquoi, il entend conduire avec le soutien et la participation des autres membres un programme d’activité qui sera axé sur la sensibilisation du grand public en vue d’élargir le consensus autour de cette question importante qu’est la réconciliation nationale pour le Burkina Faso. Par ailleurs, il a congratulé son prédécesseur qui malgré la lourdeur de la tâche qui était assigné a réussi à maintenir le cap contre vents et marrées.

Les principaux chantiers de ce mandat

Dr Ablassé Ouédraogo, présentant entrant

Ablassé Ouédraogo a signifié que son mandat comprendra trois principaux chantiers à savoir l’organisation de conférence publiques régionales et locales de sensibilisation, la mise en synergie des volontés pour une réconciliation nationale inclusive, sincère et définitive et enfin l’organisation d’un rassemblement national d’expression populaire en faveur de la paix véritable et de la réconciliation de tous les burkinabè entre eux et le Burkina Faso avec lui-même.

Pour finir, il a adressé ses remerciements à l’ensemble des acteurs et exhorté l’accompagnement des différents partenaires ainsi que celui de l’ensemble des maillons qui constituent la chaine afin de mener à bien son mandat de six mois. « Ensemble tout est possible mais seul tout devient hypothétique » a-t-il clôt son propos.

Wendemi Annick KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.