USA: Plus de 133 000 travailleurs américains licenciés sous Donald Trump

0

Plus de 133 000 Américains ont été licenciés depuis que le président Donald Trump a pris ses fonctions il y a 18 mois, selon une étude réalisée par un groupe de défense, Good Jobs Nation.

Dans un nouveau rapport, Broken Promises # 2, le groupe a déclaré que l’administration Trump encourageait réellement les entreprises à exporter les emplois à l’étranger. Et elles le font en nombre record.
L’étude a montré que l’administration Trump avait octroyé plus de 50 milliards de dollars de nouveaux contrats fédéraux à des entreprises qui continuaient de fermer les usines américaines pour aller chercher une main-d’œuvre moins chère à l’étranger.

Par conséquent, les principaux entrepreneurs fédéraux – United Technologies, société mère de Carrier, General Motors, Honeywell et Siemens – délocalisent les emplois à un rythme incroyable depuis la grande récession. En fait, la délocalisation annuelle des sociétés financées par les contribuables sous Trump est en passe d’être trois fois supérieure à celle des administrations Obama et Bush, selon le rapport.

Avant les élections de mi-mandat de 2018, le président Donald Trump a fait campagne dans certains États avec un nouveau slogan: «Des promesses faites, des promesses tenues».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.